Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anecdote

5 Février 2017

A l’époque où Engwiller appartenait aux comtes de Hanau-Lichtenberg, le « Römerweg » fut transformé en lieu d’exécution. On planta une ou plusieurs potences en terre, depuis le chemin porte le nom de « Galgenweg »

Il n’y avait certainement pas meilleur endroit, bien en vue, pour avoir, aussi loin que possible, son action de crainte et de respect sur la population.

Une anecdote concernant le Galgenweg se racontait durant les veillées d’hiver :

Un condamné à mort était conduit aux Chemins des potences par des soldats. Le pasteur était présent pour accompagner spirituellement le malheureux. Ce dernier s’adressa au pasteur : « Monsieur le Pasteur, j’ai plus de chance que vous ! » Or, il pleuvait à verse. « Vous devez retourner au village par ce temps de chien, alors que moi, je peux rester ici ».

 

La sorcellerie

Comme partout ailleurs, les gens craignaient et accusaient certaines femmes d’être des sorcières. On essayait de trouver des causes aux divers malheurs de la vie et il restait longtemps des superstitions chez quelques vieilles gens.

On raconte qu’il y a fort longtemps la grand-mère des Pfannejokels était passée « maître » dans cet art. Une vache devint malade sur le « Kischbari ». On alla trouver la grand-mère et on lui demanda qui avait ensorcelé la vache. Elle répondit : « Demain matin une femme viendra sur le « Kischbari » pour ramasser des poires : c‘est elle la sorcière ! Le lendemain on vit effectivement une femme ramasser des poires à l’endroit indiqué.

Elle fut condamnée !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article