Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'époque romaine 1

5 Février 2017

Avant 1960, les vieilles gens d’Engwiller prétendaient que le village était autrefois une fortification romaine. Il reste effectivement le nom de « Römerweg » (chemin des Romains) au nord du village, au-dessus du cimetière, au sommet de la colline. Ce chemin vient de Gumbrechtshoffen, emprunte le tracé de la Départementale 234, culmine à 271 m, puis s’enfonce dans la forêt pour se continuer par la « Heerenstrasse » (chemins des légions) en direction de Kindwiller.

Ces chemins suivent la ligne de crête, itinéraire préconisé par les Romains pour avoir une vue dégagée et dominante sur les vallées des deux côtés.

On a effectivement une vue très étendue sur la chaîne des Vosges du nord : on distingue nettement le château de Lichtenberg, Offwiller, Zinswiller, Oberbronn, le Liebfrauenberg, Froeschwiller et Cleebourg. Vers le sud, la vue donne sur Bitschhoffen, Kindwiller, Pfaffenhoffen, Ringeldorf, Dauendorf.

Les noms de « Römerweg », « Heerenstrasse » signalaient d’anciennes voies romaines et cette route était marquée sur une carte de feu Johann Jung, à l’époque ingénieur des Ponts-et-Chaussées à Saverne : la voie romaine reliait Niederbronn à Saverne.

A noter également, que pendant la fin de la dernière guerre mondiale, les Américains avaient une carte d’Etat-major sur laquelle le village d’Engwiller était entouré d’un cercle rouge signalant un village fortifié et un point de vue stratégique.

On trouve aussi des sources à proximité de cette voie romaine, dont une au « Hasegarten ». Durant la fenaison, entre 1950 et 1970, on y allait faire provision d’eau. Il paraît qu’un historien y aurait découvert une tuile romaine, juste après-guerre.

Actuellement le Römerweg porte le nom de « Galgenweg » : c’était certainement le meilleur endroit pour ériger des potences au Moyen-Age : les condamnés et suppliciés y étaient visibles de loin.

L’église d’Engwiller a été bombardée par l’armée américaine en 1945. La ligne de front s’établissait sur la Moder pendant le rude hiver de 1944/45.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article