Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La jeune fille blanche d'Engwiller 3

5 Février 2017

An diesem Stein, und darf nicht ruh’n

Wohl bis zum jüngsten Tage.

7) Und gehst Du, sünd’ges Herz vorbei

Du lüsternes, beim Sternenschein,

So warnt Dich, mit tiefem Schrei

Das weisse Mädchen an dem Stein

Drum bet’ ein Vaterunser.

 

L’endroit dont parle le poème se situe à la sortie du village, vers Mietesheim, au Steinerne Kreutzel (Steinerkritzl). Il y avait, dans le virage, une croix en pierres, sur quelques m2 de terrain appartenant à la commune. Après la guerre, Jung Philippe acheta la parcelle. Le « grauer Stein » du poème était un « Ruhbank », banc en grès. Il y en avait plusieurs autour du village, mais il n’en reste plus de cette époque.

 

Remarque :

On trouve des légendes de dames blanches dans toute la France, surtout en Bretagne, mais également en Irlande, au Québec. Parfois on parle de fées, parfois de sorcières. Blanches parce qu’elles apparaissent la nuit.

C’est probablement d’origine celtique.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article