Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La sorcellerie

5 Février 2017

A 1 kilomètre et demi environ du village, vers la maison forestière, existe encore actuellement une auge en grès. On raconte qu’elle est ensorcelée. Un homme la prit un jour, l’emporta chez lui. Il ne put dormir de la nuit tellement sa maison était sens dessus dessous : les chevaux et vaches tapaient des sabots, les cochons grognaient, des bruits bizarres venaient de la grange et du grenier. Il se dépêcha le lendemain de remettre l’auge à sa place : il eut la paix.

Il paraît que d’autres ont essayé, mais tous ont échoué. Depuis l’auge est restée à sa place et personne n’a jamais eu le courage de la reprendre.

 

Le jeune mineur d’Uhrwiller

Un jeune mineur revenait un soir d’Engwiller pour aller à Uhrwiller. Il faisait déjà sombre et tout en marchant, il songeait à son prochain mariage. Au moment de monter la dernière côte, il aperçut, à quelques pas devant lui, une lumière sur une table couverte de bouteilles et de toutes sortes de victuailles. Il y avait là plusieurs hommes qu’il ne connaissait pas, aux mines étranges. Quand il passa près d’eux, ils l’obligèrent à s’asseoir et il eut beau s’en défendre, il lui fallut boire dans la coupe qu’on lui passa. Quand il prit congé, l’un des hommes lui prit la main et la serra si fort qu’il brisa l’anneau d’argent que sa fiancée lui avait offert. Alors la lumière disparut et avec elle, la sinistre compagnie.

Il se sauva, plein d’angoisse. Chez lui on l’informa de la triste nouvelle : sa fiancée venait de mourir subitement, il y avait une heure.

Remarque : c’est probablement une légende celtique. Les Bretons prétendent qu’il ne faut jamais rien accepter d’un fantôme, on est perdu si on accepte d’eux la moindre nourriture ou boisson.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article