Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Engwiller au Moyen-Age 2

5 Février 2017

von Zweibrücken. Après l’extinction de cette famille de Bitche, Engwiller revint aux comtes de Hanau-Lichtenberg.

Johann Reinhart, le dernier des Hanau, donna l’héritage en 1733 à l’abbé de Murbach et non aux enfants de sa fille ou à ceux de sa sœur. Après le décès de l’abbé de Murbach, Engwiller fut donné au prince de Hessen-Darmstadt. Il en résulta un procès long et ennuyeux qui fut dirigé par le Conseil- Souverain d’Alsace. A la fin, Engwiller fut donné au prince de Nassau-Ottwiller.

 

Le village, malgré les changements de propriétaires ou les bénéficiaires des impôts, a été sous le contrôle, pendant plus de 2 siècles, des comtes de Hanau-Lichtenberg, eux-mêmes placés dans le puzzle du Saint Empire Romain Germanique (350 petits états). Si l’Alsace devient en grande partie française en 1648, les comtes de Hanau-Lichtenberg, luthériens, maintiennent leur autorité, autonomie politique et religieuse dans le comté jusqu’en 1680.

Au Moyen-Age, probablement sous le comte de Hanau-Lichtenberg, Engwiller fut entouré d’une muraille et de fossés. Pour construire une maison, personne n’avait le droit de dépasser ces limites. Cette fortification avait deux portes, l’une vers le nord, (Gumbrechtshoffen) l’autre vers le sud (Pfaffenfoffen). Mais tout laisse à penser qu’une autre sortie existait vers Mietesheim. Par la « Ostergass » (rue vers l’est), on accédait au « Steinerkritzl ».

De la muraille de fortification, il ne reste plus rien. Il en restait une petite partie en 1945, à la hauteur du jardin des Laeuffer, mais elle a été démolie. Par contre on peut retrouver l’emplacement des fossés.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article